Le musée des coccinelles
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Le Musée des Coccinelles 


Partagez | 
 

 Portrait de la coccinelle par Jurvetson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isa
Collectionneur
Collectionneur
avatar

Messages : 1877

MessageSujet: Portrait de la coccinelle par Jurvetson   Dim 16 Mai - 12:32

Les coccinelles sont de petits coléoptères dont le corps mesure de 1 à 9 mm. De forme arrondie et aux pattes courtes, elles sont marquées de taches ou de points noirs ou blancs selon les espèces. Les variations de couleur sont fréquentes.

Les espèces sont souvent nommées d’après leur nombre de points.
La coccinelle régule les populations de pucerons.
On trouve ainsi des coccinelles à 2, 5, 7, 10, 14, 22 et même 24 points.
On pense que leurs couleurs vives, très visibles dans la nature, servent à avertir les oiseaux que les coccinelles ne sont pas comestibles. En effet, ceux-ci seraient prévenus que la coccinelle peut exsuder de l’articulation de ses pattes un liquide fétide. Ce liquide jaune orangé ne repousse cependant pas tous les prédateurs.
La coccinelle est solitaire sauf, pour certaines espèces, pendant la période d'hivernation.
Beaucoup d’espèces de coccinelles hivernent collectivement en pleine nature ou dans les habitations, et elles émergent pour pondre au printemps. C'est le seul moment où ces insectes manifestent de la sociabilité. Ces colonies peuvent comporter 20 à plus de 100 individus serrés les uns contre les autres.
Les coccinelles ont colonisé tous les continents.
Il ne faut pas se fier à l’apparence sympathique de cet insecte. Dans leur monde miniature, les coccinelles et leurs larves sont de véritables ogres.

Elles font une grande consommation de pucerons et de cochenilles, insectes qui s’attaquent aux cultures.
Leur appétit ne connaît aucune limite. On estime qu'une coccinelle mange environ 3 000 pucerons au cours de sa courte vie.
La coccinelle possède un solide appétit.
Elles rendent donc de précieux services aux jardiniers.
On élève même certaines d’entre elles pour les relâcher au moment propice sur les végétaux attaqués par les insectes nuisibles.

Ainsi, on lutte efficacement contre les cochenilles de l’oranger. Aphidecta obliterata a été importée en Allemagne et aux Etats-Unis pour lutter contre les chermès (pucerons) du genre Adelges.
Ces coccinelles attaquent une limace.
By Jurvetson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemuseedescoccinelle.1fr1.net
 
Portrait de la coccinelle par Jurvetson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Portrait de Coccinelle
» OSCAR WILDE : Le portrait de D.G., pièces, adaptations, citations...
» Stage photo studio (portrait et photo de mode)
» Portrait pendant ganesh
» portrait de coluche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le musée des coccinelles, collections :: * :: A savoir-
Sauter vers: